Comment suivre mes scénarios de trading ?

Comment suivre mes scénarios de trading  ?

Les scénarios de trading que je vous propose chaque soir peuvent être “joués” par l’intermédiaire de nombreux supports d’investissements, allant des trackers aux contrats futures, en passant par les warrants, les turbos ou les CFD. Pour des raisons de simplicité et de limitation des coûts, je ne vous parlerai ici que du future FCE et des CFD CAC 40. Ces deux produits financiers reproduisent les variations du CAC de façon parfaitement fidèle, et sont donc particulièrement bien adaptés. Ils sont aussi bien moins coûteux. A noter que mes scénarios sont indiqués sur la base des niveaux du CAC 40. Des ajustement peuvent donc être nécessaires dans le cas d’un recours au FCE (cf. les spécificités du FCE plus bas sur cette page).

J’attire quoiqu’il en soit votre attention sur les spécificités de ces deux produits, détaillés ci-dessous. J’attire également votre attention sur le fait que ces produits financiers disposent d’effets de levier conséquents. Il est donc impératif de bien être conscient des risques associés et de disposer d’un money management adapté, afin notamment de dimensionner correctement vos positions en fonction de la taille de votre portefeuille et votre aversion au risque. Deux formations sur le money management particulièrement importantes vous sont d’ailleurs proposées sur FSC ( Les bases du money management et Révolutionnez votre money management). Je vous les recommande fortement.

Si vous ne savez pas ce qu’est un CFD ou un contrat future, je vous invite à lire les explications plus bas sur cette page.

 

Comment investir sur mes scénarios via le FCE ou un CFD CAC 40 ?

Suivre mes scénarios ou vous en inspirer nécessite de disposer d’un compte titre vous permettant d’intervenir sur le marché des CFD ou des contrats futures. Tous les intermédiaires ne se valent pas. Aussi, je vous invite à passer par l’un de nos partenaires courtiers,  sélectionnés pour la qualité de leurs outils et de leurs services tout en vous proposant un prix attractif. Une fois votre compte ouvert et votre capital disponible, il vous suffira de placer vos ordres en fonction du scénario privilégié. N’hésitez pas à vous rapprocher de l’intermédiaire choisi pour suivre des formations à l’utilisation de leurs plateformes et des produits financiers visés. Avant de se lancer, il est en effet primordial de bien maîtriser les outils et les produits à disposition.

 

Les partenaires CFD

Vous trouverez plus d’informations sur la page Partenaires. Voici toutefois un résumé des conditions qui vous sont proposées sur les CFD.

WHSelfinvest : Une société parmi les plus anciennes présentes sur le marché des CFD et futures, qui présente de nombreux avantages (voir notre page courtiers ou la page CFD de leur site), parmi lesquels les meilleures plateformes de trading, les vrais carnets d’ordres actions pour leurs CFD, et un service client très performant.

Tarification CFD CAC : 3€ par contrat + 1 pt de spread.

Saxo Banque : Nouveau venu sur le marché français, Saxo dispose d’une offre globale et de tarifs globalement compétitifs sur l’ensemble des marchés et produits proposés (voir la page courtiers ou la page CFD de leur site).

Tarification CFD CAC : 2 pts de spread (en conditions normales de volatilité).

Bourse Direct : Parmi les pionniers de la bourse en ligne en France, Bourse Direct propose depuis plusieurs années une offre CFD par l’intermédiaire d’IGMarkets. Vous bénéficiez ainsi de la même plateforme de trading et des mêmes conditions qu’en passant via IGMarkets, tout en bénéficiant des avantages de notre partenariat avec BourseDirect (voir notre page courtiers ou la page CFD de leur site).

Tarification CFD CAC : 2 pts de spread (en conditions normales de volatilité).

ActivTrades : Régulé par la FSA et enregistré auprès des autorités françaises, ActivTrades qui est un broker sérieux, aux nombreux avantages, notamment pour l’application de mes scénarios pour ceux d’entre vous qui auraient des comptes de taille réduite, grâce à leurs micro et mini lots (0.1 euro et 1 euro le point respectivement). A noter que les CFD ActivTrades sont basés sur les futures : vous n’aurez donc pas de frais de financement pour les positions tenues sur plusieurs jours. Ils sont donc particulièrement adaptés à nos scénarios.

Tarification CFD CAC : 1 pt de spread (en conditions normales de volatilité).

Ouvrir un compte de démo
Ouvrir un compte réel

Pour bénéficier des avantages partenaires (réductions formations ou formations offertes, réductions sur les robots proposés et réductions de façon générale sur la boutique, mais aussi un poids plus important face au courtier en cas de difficulté), vous devez m’informer de votre ouverture de compte et indiquer ACGest / Fenêtre sur Cours en temps qu’apporteur d’affaire sur votre contrat d’ouverture de compte. N’hésitez pas à me consulter en cas de difficulté.

 

Les partenaires Futures

Vous trouverez plus d’informations sur la page Partenaires. Voici toutefois un résumé des conditions qui vous sont proposées sur les Futures.

WHSelfinvest : Une société parmi les plus anciennes présentes sur le marché des CFD et futures, qui présente de nombreux avantages (voir notre page courtiers ou la page futures de leur site), et notamment des outils et un service client très performants.

Tarification FCE : 2.7 € par contrat (sans minimum)

Saxo Banque : Nouveau venu sur le marché français, Saxo dispose d’une offre globale et de tarifs globalement compétitifs sur l’ensemble des marchés et produits proposés (voir notre page courtiers ou la page futures de leur site).

Tarification FCE : 2.5 € par contrat (min. 5 €)

Dubus S.A : Pionnier de la bourse en ligne, Dubus S.A. propose les futures depuis 2010, avec comme avantage principal un compte unique avec les actions, qui vous permet d’avoir votre déposit (marge) rémunéré ou de l’utiliser pour investir sur les actions à votre guise, et vous permet de passer tous vos ordres sur la même plateforme (possibilité de carnet vertical pour les futures). Voir notre page courtiers pour plus d’informations sur Dubus. Pas de page spécifique pour l’instant sur leur site concernant les futures (à venir courant 2012).

Tarification FCE : 3.5€ par contrat (sans minimum)

Bourse Direct : Parmi les pionniers de la bourse en ligne en France, Bourse Direct propose depuis plusieurs années une offre Futures par l’intermédiaire de la TradeBox. Vous bénéficiez ainsi d’une plateforme de trading dédiée et de la possibilité d’obtenir des tarifs dégressifs en fonction de la quantité de contrats traités (voir notre page courtiers ou la page futures de leur site).

Tarification FCE : entre 2 et 4.70€ le contrat (en fonction de la quantité traitée)

ActivTrades : Régulé par la FSA et enregistré auprès des autorités françaises, ActivTrades qui est un broker sérieux, qui vous propose d’intervenir sur les futures à partir de 4 plateformes différentes. La tarification est particulièrement attractive, le partenariat vous permettant de bénéficier d’un prix plus avantageux qu’un client classique.

Tarification FCE : à partir de 2.2 euros le contrat. Me consulter pour plus de précisions et ouvrir un compte, démo ou réel.

Pour bénéficier des avantages partenaires (réductions formations ou formations offertes, indicateurs, robots ou stratégies remboursées, et un poids plus important face au courtier en cas de difficulté), vous devez m’informer de votre ouverture de compte et indiquer ACGest / Fenêtre sur Cours en temps qu’apporteur d’affaire sur votre contrat d’ouverture de compte. N’hésitez pas à me consulter en cas de difficulté.

 

Comment sont gérés en pratique les scénarios ?

Pour chacun des deux scénarios quotidiens proposés (certains peuvent toutefois se dérouler sur plusieurs jours, le temps que les objectifs ou stops soient atteints), sont indiqués un certain nombre de niveaux. Pour les niveaux d’entrée en position à seuil de déclenchement, on ne prendra en considération que le CAC 40 cash, c’est à dire à partir de 9h le matin. Pour les autres niveaux d’entrée (à cours limité), les cotations de 8h à 9h pourront être prises en compte, et c’est le contrat Future CAC qui fera foi.

Quant aux niveaux de sortie, ils seront naturellement valables après 18h ou avant 9h dans le cas où des positions resteraient en portefeuille, même si on se méfiera particulièrement des stops entre 17h35 et 22h, et entre 8h et 9h. Une confirmation de quelques minutes sera demandée pour éviter les faux signaux (voir plus bas ce que je considère comme un faux signal et comment il est géré).

Voici la liste de ces différents niveaux et comment les interpréter :

Achat / Vente : il s’agit du seuil d’entrée en position. En fonction du marché, ces seuils pourront correspondre à des ordres à cours limité ou à seuil de déclenchement. J’attire toutefois votre attention sur les risques de déclenchement intempestifs des ordres à seuils selon le support et l’intermédiaire choisi. En pratique, on veillera donc à rester en direct sur le marché pour placer les ordres plutôt que de positionner des ordres à seuil de déclenchement. De même, un gros gap contraire enjambant un niveau d’entrée prédéfini invalide le scénario dès le départ. Enfin, un marché qui approcherait le seuil d’entrée de quelques points, avant d’aller chercher l’objectif 1, rendra le scénario invalide, la probabilité d’avoir un second mouvement similaire étant bien plus faible.

Dans le cas d’un ordre à seuil/plage de déclenchement, c’est le CAC cash qui fera référence, avec une entrée possible uniquement entre 9h et 17h30. C’est un premier moyen de se protéger contre les faux signaux.

Ajout janvier 2013 : pour limiter les risques de faux signaux, on procèdera de la sorte : imaginons un scénario d’achat sur franchissement des 3735 pts. Deux cas de figures peuvent se présenter pour son enclenchement :

– soit le marché monte et marque une pause à proximité du niveau fixé, avant de reprendre sa hausse et le franchir. Dans ce cas, aucune modification : la pause a confirmé la résistance identifiée et son franchissement a toutes les chances d’être confirmé. On prend donc position à 3735.5 ou 3736 pts conformément à ce qui est indiqué.

– soit le marché monte en ligne droite et franchit le seuil des 3735 dans la foulée. Dans ce cas là, le risque d’acheter au plus haut ou d’avoir mal identifié le seuil de résistance est plus élevé. On attendra donc une confirmation du franchissement pour prendre position : soit plus bas sur le premier niveau de support identifiable si le franchissement n’est pas très convaincant, soit sur le niveau fixé sur pull back dans le cas où le franchissement ne fait aucun doute et a envoyé le marché sensiblement plus haut. Dans les deux cas, la prise de position devra toutefois intervenir dans un laps de temps relativement court par rapport l’horizon temporel du scénario (idéalement dans l’heure qui suit).

Dans le cas d’une entrée à cours limité, on prendra comme référence le future CAC (ajusté éventuellement en fonction des dividendes), les niveaux donnés dans les scénarios restant ceux du CAC cash.

Objectif 1 : il s’agit du premier objectif de prises de bénéfices. En fonction de la taille de la position, du moment de la journée ou du passage en mode dégradé (cf. seuil d’alerte), ce niveau pourra devenir le seuil sur lequel sortir l’ensemble de la position. En mode nominal, on considère que 50% de la position est allégée sur ce seuil.

Cet objectif 1 correspondant à un ordre à cours limité, on prendra comme référence le future CAC (ajusté éventuellement en fonction des dividendes).

Objectif 2 : il s’agit de l’objectif final lorsque le scénario se déroule à la perfection, et sur lequel on sortira l’ensemble de la position restante.

Cet objectif 2 correspondant à un ordre à cours limité, on prendra comme référence le future CAC (ajusté éventuellement en fonction des dividendes).

Seuil d’alerte : il s’agit d’un seuil qui, lorsqu’il est cassé, signifie que le scénario est en danger. On passe donc en mode dégradé, avec en théorie une sortie globale sur l’objectif 1 et allègement possible en cas de retour à l’équilibre. Il pourrait même être envisagé de couper ou alléger la position sur ce niveau. En pratique, il sera indiqué en général sur le site les conséquences sur la gestion des positions, et à combien j’ajuste les objectifs 1 et 2.

Ce seuil d’alerte n’est en aucun cas un ordre stop. On laissera donc notamment le temps au marché de respirer, et attendra en général une cassure confirmée avant de passer le scénario en mode dégradé.

Stop : il s’agit du seuil de protection, destiné à éviter que les pertes ne deviennent trop importantes. Lorsque le stop est dépassé, la position sera coupée dans les plus brefs délais. Le niveau donné ne doit pas s’entendre comme le seuil du stop en tant que tel, mais le niveau en dessous ou au dessus duquel la position devra être coupée. A noter que le positionnement des stops est volontairement éloigné, même si parfois plus serré que recommandé dans notre second module de money management. Ils ne sont donc pas statistiquement optimums (par rapport à la théorie abordée dans le second module de money management), mais l’objectif est ici de ne pas rester trop longtemps en position pour pouvoir vous proposer régulièrement de nouveaux scénarios, quitte à subir quelques désagréments dans les périodes agitées sur les marchés.

Les stops étant des ordres à seuil de déclenchement, c’est avant tout le CAC cash qu’on prendra comme référence. On pourra toutefois être amené à devoir protéger des scénarios en dehors des heures d’ouverture du CAC. Dans ces cas là, on prendra comme référence le future CAC (sans oublier d’ajuster éventuellement les cours en fonction des dividendes), tout en restant particulièrement vigilant et en attendant si possible quelques dizaines de secondes avant d’acter le déclenchement du stop (ceci est naturellement valable si vous pouvez suivre en direct le marché dans ces moments là).

Les faux signaux : Dans le cas des entrées en position à seuil ou plage de déclenchement, sensées matérialiser la cassure d’un support ou d’une résistance, il peut arriver qu’on ait à faire à de faux signaux.

Comment définir un faux signal : je considère comme faux signal le franchissement d’un seuil pour moins de 3 pts et/ou moins de 3 minutes, suivi d’une réintégration pour plus de 6 pts.

Que faire en cas de faux signal ? : lors d’un faux signal avéré, on n’attendra pas pour passer le scénario en mode dégradé. Il s’agira dans la mesure du possible de sortir du scénario autour du seuil de la fausse cassure (par exemple en cas de faux signal sous 3400 pts, on tâchera de sortir sur 3400 ou 3401 pts, idéalement sur le prix d’entrée). Si une telle sortie n’était pas possible, elle s’effectuera lors de la cassure de notre seuil d’alerte.

Attention, les CFD ou contrats Futures sont des produits à effet de levier. Si vous souhaitez intervenir comme moi sur ces marchés, vous devez prendre un nombre de contrats adapté à la taille de votre portefeuille et aux pertes que vous êtes prêts à assumer dans le cas où le stop viendrait à être touché. Les moins expérimentés d’entre vous veilleront par ailleurs à couper leurs positions à la clôture si les objectifs ou le stop n’ont pas été atteints, pour éviter les risques de fort décalage d’un jour à l’autre. Mes scénarios n’ont cependant pas forcément tous vocation à être réalisés en intraday, ceci dépendant de la volatilité du marché et des seuils fixés.

Qu’est-ce qu’un CFD ou un contrat future ? Pour en savoir plus, cliquez ici.

Avertissement

Les scénarios proposées dans mes analyses ne sauraient constituer une quelconque incitation à vendre ou à acheter de la part du site fenetre-sur-cours.com. Ils ont uniquement un but éducatif, destiné à montrer de quelle façon il est possible d’utiliser les analyses pour intervenir sur les marchés. Je m’efforce d’ailleurs de proposer systématiquement un scénario à l’achat et un scénario à la vente. Les lecteurs du site reconnaissent par ailleurs et acceptent que, par leur nature même, les investissements dans des valeurs mobilières revêtent un caractère aléatoire et qu’en conséquence, tout investissement de cette nature constitue un investissement à risque dont la responsabilité revient exclusivement au lecteur. Les produits proposés (contrats futures et CFD), de part le fort effet de levier associé, sont susceptibles de provoquer des pertes importantes en capital. Il est recommandé à toute personne non avertie des spécificités de ces produits de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Je vous incite quoiqu’il en soit à réduire au maximum votre effet de levier. Des formations de Money Management vous sont d’ailleurs proposées par fenetre-sur-cours.com pour vous éviter de prendre des risques non adaptés à votre profil d’investisseur.