Je débute en bourse

Vous souhaitez vous mettre à la bourse, que ce soit pour investir et placer vos économies en vue de la retraite, ou pour trader et dynamiser votre épargne, mais vous n’y connaissez rien et ne savez pas comment vous y prendre. Le but de ces quelques lignes n’est bien sûr pas de vous former à la finance, mais plutôt de débroussailler le terrain pour vous aider à y voir plus clair, pour vous permettre ensuite de prendre ensuite la bonne direction.

N’hésitez surtout pas non plus à me contacter directement si vous avez des questions ou souhaitez faire un point particulier sur votre situation.

 

 

 

1 – Qu’est ce que la bourse ?

Quand on débute, on confond souvent “bourse” et le marché des actions. La bourse couvre en fait un domaine bien plus large, qui va du marché des taux au marché des devises en passant par celui des actions, au marché monétaire, obligataire, au marché des fonds d’investissements ou encore produits dérivés. Le but n’est pas ici de vous détailler chacun de ces marchés, mais vous devrez savoir à un moment donné lequel correspond le plus à vos besoins et à votre profil.

De façon générale, on entend par “bourse” un lieu d’investissement et d’échange entre investisseurs, dont la finalité reste le financement des entreprises et de l’économie dans son ensemble.

Partant du principe que si vous vous intéressez à la bourse et lisez ces quelques lignes, c’est pour dynamiser et diversifier votre épargne, nous allons donc nous concentrer sur le marché action. C’est en effet le marché qui est le plus adapté pour un investisseur qui débute, qu’il cherche à investir à long terme ou à s’initier au trading court terme. Il sera temps ensuite d’aller voir du côté des produits dérivés ou du Forex.

 

2 – Quels sont vos objectifs ?

Si les différentes catégories définies ci-dessous ne sont naturellement pas exclusives (vous pouvez être concerné par plusieurs d’entre-elles), il vous faut bien identifier quels sont vos objectifs : pourquoi vous allez en bourse, à quel horizon de temps, quelle est l’importance de la somme que vous souhaitez investir par rapport à votre patrimoine, quels risques vous êtes prêts à prendre sur ce capital, quel temps vous êtes prêt à y consacrer, etc…

Souhaitez-vous investir à moyen ou long terme, avec une gestion “en bon père de famille”, dans l’objectif de vous constituer par exemple un capital pour la retraite ou les études de vos enfants ?

Souhaitez-vous trader à court terme, pour un suivi rapproché de votre portefeuille et obtenir des performances plus lissées ? Êtes-vous alors conscient des exigences que cela demande, en terme de temps passé, de compétences, ou encore solidité psychologique ?

Souhaitez-vous investir par vous même, être accompagné ou déléguer tout ou partie de la gestion à un professionnel ?

Autant de questions auxquelles il va falloir répondre pour vous aider à trouver le bon chemin.

 

3 – Pourquoi se former ?

La bourse, et la finance en général, sont des domaines qui, en France, ne sont peu ou pas abordés pendant les études. Si on ajoute à cela le fait que culturellement, la bourse reste assez mal vue en France, on s’aperçoit vite que les français partent avec une longueur de retard par rapport aux investisseurs étrangers.

Et pourtant, je me suis rendus compte que la plupart d’entre vous croient que la bourse reste facile à appréhender, qu’il suffit d’un peu de bon sens et de suivre un minimum l’économie et les entreprises pour s’en sortir. Question de culture, d’état d’esprit, de mentalité, de fainéantise ? Peu importe, le fait est que la très grande majorité des investisseurs qui se lance en bourse le fait ainsi sans en connaître ne serait-ce que les bases. Et sans surprise, le résultat est le plus souvent désastreux, avec parfois d’importantes pertes à la clef, alors qu’elles auraient pu être souvent facilement évitées. Ainsi, moins de 10% des investisseurs jouant à court terme sur les marchés gagneraient régulièrement de l’argent, ce qui n’aide d’ailleurs pas au passage à redorer l’image de la bourse auprès des particuliers.

Vous viendrait-il pourtant à l’idée de piloter un avion ou une moto sans avoir pris quelques leçons de conduites ? Bien sûr que non, au delà même de l’obligation d’obtenir le permis. Pourquoi en serait-il différent avec la bourse, quand on sait en plus que beaucoup d’investisseurs s’y lancent avec des sommes importantes, représentant plusieurs mois voire plusieurs années de salaire, au risque de tout perdre ?

Ce qui ressort de ces longues années d’expérience à accompagner des investisseurs et gérer des portefeuilles, c’est que la plupart d’entre vous considère que se former ne sert à rien, si ce n’est perdre son temps et son argent. Après tout, il est désormais tellement simple d’acheter ou vendre une action par internet que chacun à l’impression d’être un Warren Buffet en puissance. Et pourtant…

Je ne saurais donc que trop vous recommander de vous former un minimum avant de vous lancer, ne serait-ce que pour pouvoir mieux discuter avec votre intermédiaire financier si vous ne souhaitez pas opérer seul. D’autant que se former ne coûte pas forcément cher, nous allons le voir.

4 – Comment se former ? Formations gratuites ou payantes ?

Il existe plusieurs façons de se former, que ce soit seul, à plusieurs, via internet, au travers d’ouvrages spécialisés ou auprès d’experts reconnus. En dehors de la notion de coût, qui ne va naturellement pas être la même si vous êtes prêt à investir 2000 euros ou 1 million, il faut avant tout trouver la solution qui va le mieux correspondre à votre caractère et à votre temps disponible.

L’autoformation

La première solution, et celle qui est retenue par la majorité d’entre vous, est celle de l’autoformation. Elle a le mérite d’être accessible simplement, et au premier abord peu onéreuse.

Grâce à internet et aux très nombreux ouvrages écrits sur le sujet, il est en effet facile de trouver pléthore d’informations sur le domaine, et se former à moindre coût. Attention toutefois à ne pas vous disperser, ou vous tourner vers des approches qui ne vous sont peut être pas destinées, ne correspondent pas à vos moyens ou votre caractère, parce qu’on vous aura fait miroiter des gains rapides et faciles. Attention également à la qualité des sites et des ouvrages sélectionnés. S’il peut y avoir des sites gratuits et de qualité, il y a aussi beaucoup de sites plus douteux et aux objectifs parfois peu recommandables, qui vous ferons au final perdre beaucoup de temps et d’argent. De manière générale, fuyez les publicités qui vous promettent une fortune rapide et des solutions miracles.

Pour éviter ces écueils, n’hésitez pas à vous faire recommander certains ouvrages ou certains sites de la part de personnes de confiance, qui seront passées par là avant vous, et vous ferons donc gagner un temps précieux.

Outre le site FSC, qui vous propose gratuitement de temps en temps des articles destinés à vous former sur quelques-uns des nombreux aspects des marchés financiers (cf. la rubrique bourse et finance), et des analyses qui vous aideront à découvrir l’analyse technique, je vous invite à faire un tour sur les sites boursiers que je recommande, et qui apparaissent dans la colonne de droite.

Quant aux très nombreux ouvrages traitant de la bourse, vous les retrouverez dans la boutique Livres. Là aussi, il est difficile de vous présenter de manière exhaustive l’ensemble des livres traitant de la bourse, tellement ils sont nombreux et se renouvellent souvent. N’hésitez donc pas à me contacter pour des questions ou besoins précis. J’attire aussi votre attention sur le fait que la plupart des supports de formation proposés (sans le formateur qui va avec 🙂 ) sont également disponibles à prix réduit dans notre boutique.

Reste que se former seul, derrière les nombreux avantages, présente aussi quelques inconvénients, à commencer par le temps et l’énergie que cela demande, sans parler d’une absence de retour qui ne permet pas de savoir facilement si oui ou non, on est prêt pour se lancer dans le grand bain. Si certains sites proposent une gestion virtuelle de portefeuille, il faut bien être conscient que cela ne remplacera jamais une gestion en réel, quand on sait que le facteur prépondérant d’une bonne gestion reste la psychologie et la maîtrise de ses émotions.

La formation auprès d’un organisme de formation

La seconde solution est de se rapprocher de professionnels des marchés financiers, et de sociétés à même de dispenser des formations. Que ce soit sous la forme de séminaires, wébinaires (séminaires en ligne) ou formations individuelles, il n’est toutefois pas simple là aussi de distinguer le bon grain de l’ivraie.

Le niveau de la formation

Si je ne dois vous donner qu’un seul conseil, c’est celui de choisir une formation à votre portée. Ne vous surestimez pas. Vous débutez, et il est important de commencer par les bases. Suivre une formation pour débutants n’est pas une honte, et en rien dégradant. C’est au contraire une preuve d’humilité que de savoir reconnaître que l’on débute, ce qui est d’ailleurs une qualité importante pour réussir en bourse.

Si vous apprenez à skier, vous viendrait-il à l’idée de passer votre Chamois d’Or dès la première semaine ? Combien d’investisseurs se lancent dans des formations poussées, alors qu’ils ne maîtrisent même pas les bases ? Au final, non seulement la formation sera loin de leur apporter ce qu’ils attendaient, mais elle risque de les conduire à des erreurs et des désillusions, avec au bout une perte de confiance. C’est la pire chose qu’il puisse arriver à un investisseur.

Pour éviter cela, assurez-vous donc de bien maîtriser les bases, avant d’envisager progressivement des formations plus pointues. Une formation progressive vous permettra par ailleurs de mieux identifier vos besoins : êtes-vous plus fait pour une approche fondamentale, technique, long terme, court terme ? Avez-vous besoin de travailler votre maîtrise psychologique, vos entrées en position, vos sorties de trades ? Autant de questions qui ne trouveront réponse qu’avec le temps.

Quel prix et quel type de formation ?

Après vient la question du prix et du type de formation recherchée. Certains préfèrent voir physiquement le formateur et se sentent plus à l’aise que par le biais d’un ordinateur, qui apporte il est vrai une certaine distance. Ceux-là se tourneront vers des formations sous forme de séminaire ou de cours donnés à domicile ou dans des locaux mis à disposition par la société. Privilégiez dans ce cas naturellement des formations en petit groupe ou individuelles.

D’autres trouveront plus de commodité dans les formations à distance, par internet et téléphone interposé. Si ces formations ont le mérite d’être moins chères, il s’agit avant tout d’une question qui dépend du caractère de chacun et de préférences personnelles.

Une chose est sûre, et dans un secteur qui est encore très éclaté et l’affaire de petites structures (dont je fais partie – nous ne sommes que deux), le prix n’est pas un gage de qualité.  Se former représente un investissement, nécessaire à nos yeux pour éviter de futures déconvenues. Ce n’est pas non plus une raison pour dépenser plus que nécessaire.

Certains, par des prix exorbitants, cherchent à donner l’image d’une formation de haute qualité et vous promettent la méthode miracle pour gagner en bourse. Au final, la qualité n’est malheureusement pas toujours au rendez vous, ou la formation n’est peut être tout simplement pas à votre portée. Comment donc choisir la formation qui vous convient le mieux ?

Ce n’est assurément pas chose facile, et je ne pourrai vous donner une vision exhaustive du marché, d’une part car je n’ai pas fait le tour de toutes les formations disponibles, et d’autre part car je suis mal placé pour juger, étant partie prenante via les formations proposées sur le site…

Mais je peux au moins vous donner quelques éléments de sélection. Au delà du prix, assurez-vous de bien vous renseigner sur la durée effective de la formation, et le suivi qui est en fait. S’auto-suffit elle ? Ou allez-vous devoir enchaîner bien d’autres formations pour pouvoir enfin être opérationnel ? Votre formateur vous suivra-t’il par la suite et à quelles conditions ? Payer 2000 euros pour une formation de 30 heures avec suivi post-formation compris est loin d’être exorbitant. Au contraire, payer 800 euros pour une après-midi de formation ponctuelle doit vous amener à vous poser quelques questions : suis-je réellement prêt pour cette formation, en ai-je réellement besoin, que vais-je réellement en tirer comme bénéfices ? Pour un débutant, nous pouvons dors et déjà répondre que rien ne peut justifier un tel choix.

Essayez aussi, dans la mesure du possible, de vous faire recommander cette formation par quelqu’un de confiance. Comme pour le choix des livres ou des sites internet, cela vous permettra d’éviter une perte de temps et d’argent, et de cibler au mieux les formations qui vous conviennent.

Un travail individuel indispensable

Quelle que soit la formation retenue, il faut enfin bien avoir conscience d’une chose : se mettre à la bourse demande également du travail et un investissement personnel. Vous êtes tous passés plus ou moins longuement par l’école dans votre jeunesse, et même si certains sont plus doués que d’autres, vous vous êtes sans doute rendus compte que suivre assidûment les cours ne suffit pas. Il faut pratiquer, travailler personnellement pour acquérir et maîtriser ce qui a été vu en cours. C’est la même chose en bourse. Si vous voulez réussir, il vous faudra y accorder du temps et de l’énergie. Mais où est le problème si c’est une passion ?

Après, certains se rendront peut-être compte avec le temps que finalement, la passion n’est pas suffisamment forte, que l’effort est trop important, le temps disponible trop juste, ou la force psychologique pas suffisante. Peu importe, cela ne doit pas être considéré comme un échec, s’en rendre compte est là encore une preuve d’humilité, et le temps que vous aurez passé à découvrir la bourse et à vous former vous sera très utile le moment venu de faire appel à un professionnel pour s’occuper de vos avoirs. Je peux vous épauler d’ailleurs dans ce choix. N’hésitez donc pas à me contacter à ce sujet. Démarrer en bourse en faisant gérer une partie de son portefeuille par un professionnel et en gérant l’autre partie seul peut d’ailleurs être une très bonne solution. Là aussi, je peux vous orienter.

 

5 – Les formations proposées par FSC

Les formations proposées par FSC sont de deux types :

– Une formule de coaching, destinée aux investisseurs / traders qui ont déjà une expérience mais souhaitent améliorer leurs performances,

– Des formations sous forme de modules, disponibles dans notre boutique en ligne. Elles s’appuient essentiellement sur des formations individuelles effectuées à distance via internet, mais les formateurs sont tout à fait disposés à effectuer des formations individuelles ou en petit comité à votre domicile ou dans des locaux loués pour l’occasion.

N’hésitez pas à me contacter à ce sujet, comme pour suggérer de nouveaux sujets de formations. Notez que des formations sur mesure en fonction de votre profil et de vos connaissances sont également possibles.

La boutique formations

L’offre de coaching